Une idée peut-être ?

Votre enfant a de la suite dans les idées mais il ne sait qu’en faire ? Alors nous vous invitons à lui lire « Un jour, j’ai eu une idée » de Kobi Yamada, auteur de plusieurs albums jeunesse (Ed. Le Lotus et l’Eléphant – Hachette Livre, 2021). Publié en 2014 aux States et illustré par Mae Besom, il est un bestseller, couronné de plusieurs prix littéraires et salué par la presse américaine.

C’est l’histoire d’un enfant qui, un jour, a une idée. Mais qu’en faire ? Il ne sait pas quel intérêt lui porter, s’il doit la laisser de côté ou s’il doit au contraire suivre son idée. La garder pour soi ou la partager ? Il craint la réaction des autres. Il faut bien avouer que les autres ont parfois les idées étroites. Il ne parvient pas s’ôter l’idée de la tête parce qu’avec elle, il se sent bien. Elle finit par devenir une idée fixe. L’enfant, en secret, lui accorde toute son attention jusqu’à ce que cette idée grandisse, et qu’il finisse par se faire une idée sur la question. En résumé, il s’accroche à son idée et…

Vous ne croyez quand même que l’on va vous raconter la suite ? Au fait, quel rapport avec la médiation ? La création ! Les enfants sont créatifs. Des idées, généralement, ils n’en manquent pas. Des idées, il faut en avoir pour sortir d’un litige, rétablir une relation. C’est précisément ce à quoi vous invitera le médiateur : imaginer vos solutions, celles que vous proposerez à l’autre partie. Vous-même serez certainement dans l’attente que l’autre partie imagine aussi des propositions, qu’elle ait des idées.

Lire aussi : La créativité, une clé de réussite en médiation

Laissez votre imagination prospérer, laissez votre créativité s’exprimer et laissez-vous interpeller par toute idée qui vous traversera l’esprit. Celui qui voit autre chose, c’est celui qui ose, comme ce tournesol sur la photo. Nous l’avons prise cette semaine lors d’une escapade en Charente, aux Essards précisément. Ce tournesol, seul, tournant le dos à ses congénères, aura une vision bien différente de la situation. Il aura ce point commun avec les génies d’aller à l’encontre des idées reçues.

A ce propos, si vous voulez vous changer les idées et vous en faire de nouvelles, nous vous suggérons de lire « Le dictionnaire des idées reçues », l’œuvre inachevée de Gustave Flaubert. Bonne idée, non ?

PS : on vous voit venir. Ne comptez pas, cet article totalise 20 fois le mot idée, y compris ce dernier !

Vous aimez nos articles sur les livres jeunesse ? Alors, celui-ci vous plaira assurément : Comment vous sentez-vous ? Vos émotions, nos alliés

Partager l'article sur
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin