La créativité, une clé de réussite en médiation

Si vous avez déjà fait appel à la médiation, vous avez constaté évidemment qu’il faut, à un moment ou à un autre, faire preuve d’imagination. Faire preuve d’imagination pour définir le cadre d’une nouvelle relation avec la personne avec laquelle vous souhaitez renouer, faire preuve d’imagination pour sortir d’un litige ou d’un conflit, faire preuve d’imagination dans les solutions que vous allez proposer aux protagonistes avec lesquels vous avez un différend. Si vous décidez de vous engager dans un processus de médiation, à un moment, le médiateur, qui n’est pas là pour vous faire des propositions puisqu’il est un tiers neutre dans ce processus, vous invitera à imaginer les résolutions pour sortir de votre situation.

Intermédiésla revue de la médiation et de tous les modes alternatifs de gestion des conflits, est un semestriel qui s’adresse prioritairement aux professionnels de la médiation. Son numéro de mai 2021 consacre un dossier à la créativité : Osez la créativité ! Parmi les nombreux articles qui composent ce dossier, celui de Carole Friedrich nous a à ce point convaincu que nous nous sommes empressés de commander son livre « Audace et créativité en médiation » (Ed. Médias & Médiations, 2020). Si vous suivez nos billets, vous l’avez remarqué, la lecture est l’un de nos nombreux vices. Carole Friedrich est médiateure et formatrice comme la présente Intermédiés. Taquins que nous sommes, nous aurions, nous, été tentés de la présenter comme médiatrice et formateure. Nous nous égarons. C’est notre esprit créateur.

Comme la revue Intermédiés, son livre s’adresse prioritairement aux médiateurs, aux étudiants en médiation, aux médiateurs débutants, aux médiateurs hésitants, aux médiateurs blasés en quête d’un second souffle. Outre sa riche expérience qu’elle relate, C. Friedrich partage aussi ses nombreux trucs et astuces qu’elle a été amenés à utiliser pour débloquer une médiation, libérer l’un des participants coincé dans son conflit, ouvrir les consciences, stimuler les réflexions, faire cheminer les pensées, faire progresser le processus de médiation. Là, on a adoré. Son ouvrage s’adresse tout autant aux médiateurs qu’à ceux qui, s’engageant dans une médiation pour sortir d’un conflit, chercheraient un déclic pour sortir d’une posture de blocage et appliquer une maxime d’Edgar Morin : « le pire peut toujours arriver mais le meilleur est encore possible ». Alors, laissez libre cours à votre imagination et créez vos solutions ! Votre médiateur saura vous accompagner dans cette voie. Et si vous avez perdu confiance en vous, C. Friedrich rappelle qu’un billet de vingt euros, même complètement froissé, conserve toujours sa valeur. Et si vous cherchez à relativiser, pensez que bien souvent « un gros problème, c’est un petit problème vu d’un peu trop près ». Bref, ce livre « Audace et créativité en médiation » est bourré d’exemples, d’histoires et de contes, qui vous feront toujours préférer l’imagination à un code civil pour sortir de votre conflit, et éviter ainsi les méandres du parcours judiciaire. Et de rapporter les propos d’Eric Dupont-Moretti, avocat et garde des Sceaux : « la justice n’a pas pour fonction de réparer les victimes, mais de condamner les coupables ». Balzac l’écrivait autrement dans « Illusions perdues » : « un mauvais arrangement vaux mieux qu’un bon procès ». Carole Friedrich de citer ce proverbe africain : « gagner un procès, c’est acquérir une poule en perdant une vache ».

Enfin, pour les médiateurs aguerris, Carole Friedrich aborde aussi les techniques d’impact en médiation et la programmation neurolinguistique. Quel que soit votre profil et votre statut, chacun trouvera assurément dans cet ouvrage une idée géniale pour prendre de la hauteur. 

Vous aimez nos lectures ? Alors ce billet vous plaira : Et si chacun avait sa carte du monde ? – Acte 2

Partager l'article sur
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin