Strasbourg : rencontre avec les médiateurs de presse des médias francophones publics

Quand des médiateurs se retrouvent, que se racontent-ils ? Des histoires de médiateurs bien sûr. Et ce fut le cas cette semaine, le 4 avril, à Strasbourg, à l’initiative de l’association Les Médias francophones publics qui réunissait ses commissions de travail, dont celle de ses médiateurs de presse : Emmanuelle Daviet, médiatrice de Radio France, Jérôme Cathala, médiateur de France Télévision, Pierre Champoux, ombudsman de Radio Canada, Jean-Pierre Constantin, médiateur de France Médias Monde (RFI, France 24, Monte Carlo Doualiya), et Louise Monaux, médiatrice de la RTBF.

Lire ou relire l’interview que nous a accordée Jérôme Cathala, médiateur de France Télévision

Quel honneur et quel plaisir d’avoir été invités à cette rencontre pour partager nos expériences, évoquer nos métiers respectifs, livrer nos témoignages, raconter nos anecdotes, confier nos questionnements. Il faut dire que chez Hermès Médiation, l’un d’entre nous a des points communs avec ces médiateurs de presse aux parcours bien riches et bien singuliers, notamment un point, celui d’avoir été journaliste aussi. Evidemment, ça rapproche. Son mémoire de DU en médiation fut même consacré à la médiation dans les médias.

Nous nous rejoignons sur bien des points lorsque l’on évoque la médiation : l’écoute, la compréhension, le discernement, l’empathie ainsi que l’établissement du lien car, rappelons-le, la médiation est avant tout un acte de communication. Mais la comparaison s’arrête là car, dans la pratique, le médiateur de presse exerce une fonction bien différente du médiateur qui évolue dans la médiation conventionnelle ou judiciaire sous toutes ses facettes, familiale, commerciale, organisationnelle. Le médiateur de presse, que l’on ne retrouve plus guère que dans les médias publics, tisse lui sa légitimité dans cette relation si acrobatique qu’il tisse et qu’il anime entre le public, auditeurs et téléspectateurs, et les journalistes du média pour lequel il travaille. C’est parce que nos pratiques de la médiation sont si différentes que cette rencontre à Strasbourg fut si enrichissante.

Philippe Breton, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Strasbourg, le précisait dans un article publié en 1995 dans la revue Hermès, sous le titre « Médias, médiation et démocratie » : « La médiatisation, c’est-à-dire le recours aux médias comme canal de diffusion de l’information, n’est finalement qu’un cas possible de la fonction plus vaste qu’assure la médiation ».

Nous réitérons tous nos remerciements à l’association Les Médias francophones publics, Eric Poivre, son secrétaire général, et ses médiateurs pour leur invitation et ces belles rencontres.

©Hermès Médiation – centre de médiation – Poitiers

Lire aussi : Les médiateurs de presse seraient-ils en voie de disparition ?

Partager l'article sur